Photo Le dénivelé : comment bien aborder la difficulté ?

Le dénivelé : comment bien aborder la difficulté ?


Le dénivelé : comment bien aborder la difficulté ?

Il est important d'appréhender le dénivelé lorsqu'on pratique du trail. Les amateurs du trail ont effectivement du mal à affronter la pente. Cela ne s'avère pas facile puisqu'il faut en effet user de différentes stratégies et suivre un entraînement spécifique pour surmonter un dénivelé. Découvrez dans cet article comment travailler la course afin de bien aborder la difficulté en dénivelé.

Travailler le dénivelé en s'entraînant

Premièrement, il est possible d'appréhender le dénivelé en multipliant les sorties sur terrain vallonné. Cela permet de prioriser le dynamisme et de gagner en aisance respiratoire. Lors de vos sorties, vous pourriez être confronté à des pentes de niveaux de difficulté différents. Il est nécessaire de garder une allure spécifique et travailler les fibres musculaires afin de se préparer à affronter toute forme de dénivelé. A part cela, il est important de choisir un terrain qu'on peut arpenter à la montée qu'à la descente.

Par ailleurs, une accélération est possible pendant des montées. Cependant, il est conseillé de se relâcher pendant les descentes pour assurer que l'entraînement se déroule correctement. Néanmoins, il faut garder en tête que les descentes sont les plus difficiles sur le plan technique. Les entrainements pour affronter les montées se font de manière progressive. L'essentiel est de garder un rythme respiratoire régulier.

Valoriser le travail en descente

Pour surmonter la difficulté en dénivelé, il ne faut pas porter toute son attention aux montées. En effet, il est aussi utile de penser aux descentes du fait que le travail en descente permet aussi de renforcer les muscles. En plus, la descente mobilise fortement l'articulation du genou. Pour perfectionner la descente en pente, il faut d'abord gérer le stress. L'essentiel est de bien se détendre afin d'éviter les fortes transpirations et les palpitations qui inhibent les capacités physiques.

En outre, il est aussi conseillé de s'entraîner en vélo pour affronter les côtes et les descentes. De ce cas, on peut partir pour une sortie sur deux à trois heures. Cela permet de se relaxer et de faire des exercices pour favoriser la récupération. Lorsqu'on augmente la charge d'entraînement, on encourt effectivement moins de risques en affrontant le dénivelé. Le vélo permet aussi de renforcer les muscles afin qu'ils puissent faire face au dénivelé de la meilleure façon possible.

Rester vigilant lors de l'entraînement

Bien qu'il soit nécessaire de faire des exercices permettant d'aborder le dénivelé en toute facilité, il faut ménager les efforts pendant les montées. La répartition des efforts est très importante du fait qu'elle détermine l'endurance pendant un trail. Il n'est pas nécessaire de se forcer. Notamment lorsqu'on traverse une pente trop raide, il est recommandé de marcher au lieu de courir.

D'un autre côté, lorsqu'on est confronté à un dénivelé, on fournit moins d'effort musculaire et le rythme cardiaque devient plus stable lorsqu'on marche au lieu de courir. Par ailleurs, la marche permet de se ravitailler et d'adopter sereinement les techniques adéquates pour affronter l'épreuve. Il faut donc déstresser au maximum puisque le trail est avant tout un passe-temps.